English

Brink évoque certaines photographies de Davidson

Écoutez ou lisez les souvenirs qu’évoque Vernon Brink au sujet de John Davidson et en particulier de certaines des diapositives sur verre du botaniste.

Attention : Sauf avis contraire, la transcription qui suit rapporte les mots prononcés par Vernon Brink (VB). David Brownstein (DB) est l’intervieweur.

Brink évoque certaines photographies de Davidson
Écouter l’interview : « Brink évoque certaines photographies de Davidson » (lecture en transit, 9,19 Mo)

Écouter l’interview en transit à l’aide d’un décodeur externe : « Brink évoque certaines photographies de Davidson » (MP3, 9,19 Mo)

C’était certainement quand on sortait avec les filles qui portaient des chapeaux à large bord et tout ça. Oh! Je pense que c’était [dans] les années vingt. On les appelait, en ce temps là, « middies » avec les chemises décolletées et un petit foulard autour du cou. C’était très à la mode chez les étudiants, chez les jeunes femmes qui allaient en excursion, des excursions botaniques, des trucs comme ça. Il y avait un débat autour de la prononciation du mot Botanie, fallait-il le prononcer « Bootahnie » ou « Botany » [épelé Botanie]; c’était, à l’origine « Bootahnie », et non « Botanie », j’en suis sûr; les gens le transformaient à cause du terme « botanique ».

Je suis en train d’essayer de me souvenir qui c’est; il y a probablement Maude Allen. Ils ont l’air d’étudiants universitaires de l’époque. Je dirais que cela remonte aux années 1910 ou plus tôt. Dans les années 1920, les femmes commençaient à porter des jupes lourdes et ce genre de chapeaux quand elles sortaient. Dans les années 1920, elles portaient encore les pantalons bloomers, qui étaient plutôt bizarres à porter à mon avis. Après cela elles en sont arrivées à porter des pantalons. Mais, dans les années 1920, je pense que durant les championnats de basket-ball féminin, les joueuses portaient des pantalons bloomers, qui étaient plutôt volumineux.

Ok, je pense que c’est la traverse [de] Garibaldi, et je pense que cela serait le glacier Helm à l’époque. Je pense que la plupart [des participants] utilisaient des alpenstocks au lieu de piolets, et … ce n’est pas la manière dont on s’y prend pour une journée à la montagne; il n’y a pas assez d’espace entre le… Mais ils sont attachés, et ils utilisent presque tous des alpenstocks, ce qui permet de les situer dans le temps. C’était pendant les années 1920, il y a encore pas mal de neige, ici, sur les pentes. Je pense que c’était West bluff, et qu’ici c’est East bluff. À partir des prairies Black Tusk, on regardait par là, et on escaladait le [mont] Black Tusk sur cette crête, ici. Je pense qu’ici, on voit le [mont] Bishop, qui est une petite formation secondaire [constituée] de pierres volcaniques. Les explorations botaniques étaient presque toujours une sortie au West bluff et une autre au East bluff, puis une dernière sortie serait entreprise vers le pic du Black Tusk. La crête Empetrum [Ridge] serait quelque part ici. Il y a encore pas mal de glace ici, qui a totalement disparu bien sûr aujourd’hui. C’est sur une pente pas très ensoleillée.