English

Étude approfondie

Vernon Cuthbert « Bert » Brink (1912–2007) fut un élève de John Davidson avant de devenir professeur d’agronomie – science de la gestion des sols et des cultures agricoles – à l’Université de la Colombie-Britannique. Brink accompagnait souvent Davidson lors des sorties de la Vancouver Natural History Society et il était proche du botaniste. Écoutez l’interview de Brink ou lisez l’audioscript des souvenirs détaillés qu’il a de John Davidson.
Écoutez ou lisez les souvenirs qu’évoque Vernon Brink au sujet de John Davidson et en particulier de certaines des diapositives sur verre du botaniste.
Robert F. Scagel, un autre étudiant de John Davidson, devint directeur du département de Botanique de l’Université de la Colombie-Britannique et est maintenant professeur émérite. Écoutez ou lisez l’audioscript de l’interview de Scagel au cours duquel il relate son expérience en tant qu’étudiant de Davidson et donne quelques détails sur la personnalité de son professeur ainsi que sur les tout premiers débuts du département de Botanique de l’Université de la Colombie-Britannique.
John Davidson fit de nombreux discours éloquents et pressants en faveur de la conservation. Lisez le message annuel du président qu’il offrit en 1924 à la Vancouver Natural History Society et découvrez les enjeux environnementaux que devait surmonter la toute nouvelle ville de Vancouver.
Sunao « Steve » Shigematsu était un Canadien d’origine japonaise membre de la Vancouver Natural History Society. Shigematsu fut emprisonné dans un camp pendant la Seconde Guerre mondiale. Lisez les lettres que s’échangèrent Shigematsu, John Davidson et le Bureau du séquestre de la Section d’évacuation des Japonais pour que la collection de papillons de Shigematsu soit confiée à Davidson.
William McGhee fut un étudiant de John Davidson entre 1941 et 1947, mais il interrompit ses études pour servir sous les drapeaux après le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale. Lisez la lettre qu’envoya McGhee à sa petite-fille, dans laquelle il évoque les souvenirs qu’il garde de John Davidson et d’Andrew Hutchinson.
Lorsque Davidson arrive pour la première fois au Canada, il trouve du travail comme auxiliaire sur le terrain pour le Bureau botanique provincial nouvellement mis sur pied. Il est plus tard promu au poste de botaniste provincial. Dans le cadre de ses fonctions, Davidson rédige trois rapports annuels sur les activités du Bureau durant la courte existence de celui-ci. Lisez le premier de ces rapports et découvrez toutes les facettes des nombreux programmes que Davidson mit sur pied pour faire connaître la flore indigène de la Colombie-Britannique.
Les naturalistes prennent souvent des notes détaillées sur leurs observations dans la nature. John Davidson ne fit pas exception à la règle. Plongez-vous dans quelques-uns des carnets manuscrits de Davidson grâce à ces diaporamas interactifs.
Après 25 ans de travaux en Colombie-Britannique, John Davidson offre une présentation sur l’amélioration des connaissances concernant la flore et l’histoire naturelle de la province entre 1911 et 1936. Examinez les notes de John Davidson pour son discours devant la Vancouver Natural History Society.
Dans son discours de 1914 devant la Chambre des mines de Vancouver, John Davidson explique pourquoi il est important que les Britanno-Colombiens connaissent bien la botanique et l’histoire naturelle de leur province. Lisez la définition que donne Davidson de la flore indigène et prenez connaissance de ses suggestions en faveur de l’application de la botanique à la prévision de l’évolution de la topographie et de la géologie d’un site.
Les méthodes modernes de jardinage s’appuient sur l’utilisation de plantes indigènes car celles-ci sont adaptées aux conditions environnementales locales. Découvrez comment John Davidson encourage dès 1915, dans un discours devant les résidents de Vancouver, l’utilisation des plantes indigènes pour le jardinage.
Le discours de John Davidson devant l’Académie des sciences de la Colombie-Britannique, en 1912, illustre bien le sentiment qu’avait Davidson au sujet des Britanno-Colombiens, à savoir qu’ils ne connaissaient que très peu la flore et les paysages de leur province. Découvrez les plans de Davidson pour promouvoir la connaissance de l’histoire naturelle et de la botanique dans la province.
Découvrez l’histoire et les objectifs du mouvement de la Journée de l’arbre à Vancouver à travers le message annuel du président prononcé par John Davidson en 1929 devant la Vancouver Natural History Society.
John Davidson pensait que le développement de Vancouver et de ses institutions publiques devait inclure la construction de bâtiments et l’aménagement de sites consacrés à l’histoire naturelle. Lisez le message annuel du président prononcé par John Davidson en 1918 devant la Vancouver Natural History Society pour mieux comprendre le projet qu’il nourrissait pour Vancouver.